Wednesday, March 12, 2008

La Figuration Narrative - Un mouvement français réhabilité

La Figuration Narrative - Un mouvement français réhabilité


artlover5566678888888

Après le salon d´art contemporain Art Paris (du 3 au 7 avril), le Grand Palais accueillera pour trois mois une rétrospective très attendue sur la Figuration Narrative (Figuration narrative. Paris, 1960-1972, du 16 avril au 13 juillet), un mouvement français qui fit écho au Pop art américain dans les années 60.

La Figuration Narrative a redonné à la peinture figurative une place prépondérante dans l´art des années 60. En parallèle du pop art américain, en France, les travaux de Gudmundur Erro, Valerio Adami, Jacques Monory, Gérard Fromanger, Hervé Télémaque, Yvan Messac, Gérard Schlosser, Alain Jacquet ou Peter Klasen marquent un véritable à la peinture sur toile via une imagerie populaire. Après avoir été au plus bas entre 1994 et 1998, cela fait quelques mois que la cote de ces artistes a retrouvé son éclat de 1990. Mais en comparaison, de l'autre côté de l'Atlantique, celle de leur contemporains du pop art américain est déjà à +81% au dessus du niveau enregistré à l'époque, avec par exemple des progressions de +558% pour Andy Warhol, de +549% pour Roy Lichtenstein et de +746% pour Tom Wesselmann sur 10 ans. En France, l´artiste le plus porteur du groupe est Jacques MONORY dont la cote a bondi de plus de 500% en 10 ans ; arrivent ensuite Gérard FROMANGER (+ 353% entre 1997 et 2007), Valerio ADAMI (+231%), Gudmunson FERRO (+209%), Gérard SCHLOSSER (+204%) et Valerio ADAMI (+120%).


Jacques Monory, le plus porteur mais non le plus cher, signait un premier score d´exception en 2005 lors de la dispersion parisienne de la collection Patrice Trigano chez Christie´s. La voleuse no.3, une toile de plus de trois mètres, décrochait alors 50 000 euros. Deux ans plus tard, ce sont des toiles trois fois plus petites qui flirtaient avec ce score, comme l´illustre l´adjudication à 48 000 euros pour Meurtre N°VI le 20 octobre 2007 chez Cornette de Saint-Cyr. Le lendemain, Artcurial enregistrait un nouveau record avec «Dimanche matin», une toile de 1966 vendue 75 000 euros !


Autre point fort de la figuration narrative en 2007 : la vente Christie´s du 11 décembre proposait six pièces phares provenant de la collection d´Hervé Loevenbruck. L´œuvre star de la vente fut la toile « Comicscape » d´Erro (200 x 300 cm), saturée d´images empruntées à la bande dessinée. La toile décrochait 720 000 euros, bien au-delà de sa fourchette d´estimation de 300 000 - 400 000 euros ! Rappelons que six ans plus tôt, une œuvre de la même série des Scape, certes moins riche picturalement mais de même dimension, était accessible pour moins de 40 000 euros (oct. 2001 Cornette de Saint-Cyr, 250 000 francs).
Galvanisés par l´adjudication record d´Erro, les amateurs présents chez Christie´s le 11 décembre ont ensuite enchéri jusqu´à 305 000 euros sur le diptyque Portrait de famille de Télémaque, un nouveau record pour l´artiste, puis jusqu´à 140 000 euros pour une toile de Valerio Adami de 1969 : «Figura con valigia». Aucune œuvre d´Adami n´était partie si haut depuis 17 ans ! Comptez désormais entre 20 000 et 100 000 euros pour une acrylique de qualité de sa main. Les aquarelles ont aussi la cote : il est difficile d´en acquérir une aboutie pour moins de 10 000 euros, alors qu´on en trouvait aisément dans une fourchette de prix de 2 500 à 6 000 euros en 2005. Le 27 novembre dernier par exemple, le dessin «Gymnasium» doublait son estimation à Milan pour un coup de marteau à 14 000 euros (Christie´s).

Moins cotées, les huiles et acryliques de Gérard Shlosser, Peter Klasen ou Gérard Fromanger sont accessibles entre 5 000 et 8 000 euros en moyenne. Les toiles de Fromanger proposées entre octobre et décembre 2007 à Vienne et Paris, des œuvres de plus d´un mètre, furent adjugées entre 6 000 et 7 000 euros. Chez Klasen, on note une importante amplitude de prix en fonction de la date d´exécution, les collectionneurs privilégiant les œuvres historiques. Ainsi, une acrylique des années 60, d´une trentaine de centimètres, peut dépasser le seuil des 10 000 euros, tandis qu´une œuvre de dimension similaire réalisée 30 ans plus tard est accessible autour de 2 000 euros. Le 8 février dernier par exemple, Massol dispersait "Flammable solid", une acrylique et collage de 1995, pour 2 200 euros seulement.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home