Thursday, March 15, 2007

Et Alors - Pt 10



Et Alors - Pt 10

artlover208

Le TOP 10 des artistes

Les artistes ont un poids économique. Leur classement en fonction du chiffre d´affaires réalisé aux enchères apporte des indications intéressantes sur l´état du marché comme sur les goûts et les modes du moment. Artprice classe annuellement tous les artistes selon leur chiffre d´affaires en ventes publiques. Les modernes et les contemporains ont à l´évidence plus d´œuvres à offrir, et la place de l´art ancien est faible. Une grande partie des maîtres anciens se retrouve rétrogradée dans notre classement suite au faible nombre de transactions dont ils font l´objet. La raréfaction progressive des œuvres de certains modernes, si elle n´est pas compensée par une hausse des prix, joue dans le même sens.
On trouve en tout cas des valeurs permanentes : les modernes Picasso, Modigliani, Chagall sont en tête chaque année. Les contemporains d´hier font figurent de classiques à mesure qu´ils progressent dans ce classement. Ainsi, Warhol et Lichtenstein s´affirment peu à peu comme les valeurs sûres de la fin du XXème siècle.
Par contre, devant l´assèchement du marché les leaders impressionnistes tels Monet et Renoir se retrouvent rétrogradés au fil des années derrière les papes de l´art moderne.
Il faut dire que cette année, le ticket d´entrée dans le TOP 10 est particulièrement élevé : pas moins de 59 millions de dollars de produit de ventes sont nécessaires, contre 33 millions l´an dernier. Avec une telle flambée, les artistes du TOP 10 de 2006 concentrent un chiffre d´affaires de 1 261 millions de dollars (soit 19,4% du marché en moins de 5 000 lots !). En 2004, année déjà éblouissante, le produit de ventes du Top 10 n´avait atteint que 576 millions de dollars.

1- Pablo PICASSO: $ 339,245,929

Voilà près de 10 ans que Pablo Picasso occupe cette position d´artiste phare du marché, non seulement par la quantité d´œuvres disponibles chaque année, mais aussi par le nombre des records qu´il détient. Quelque soit le médium, Pablo Picasso est en tête du hit parade des adjudications les plus élevées : 93 millions de dollars en mai 2004 pour Le Garçon à La Pipe, une rarissime toile de sa période rose, 12,25 millions de dollars en novembre 2005 pour Nu Jaune, une technique mixte sur papier de 1907, et enfin en 2004 pour Le Repas frugal, une eau-forte sur zinc de 1904 culmina à 550 000 £. En 2006, le leader du marché a vu son chiffre d'affaires progresser de 112%. Sa position est renforcée par 35 enchères millionnaires sur douze mois. Point d'orgue de la série, un portrait de sa muse, Dora Maar, exécuté en 1941, enlevé 85 millions de $ au marteau chez Sotheby´s au cours de sa prestigieuse vente « Impressionist & Modern Art – evening sale » de mai. Tout juste deux ans après le record du Garçon à la Pipe, cette toile devient la deuxième œuvre la plus chère du marché de ventes publiques. Cette multiplication des enchères records pour le pape de l´art moderne reflète la hausse générale des prix des œuvres de l´artiste. Depuis 1997, sa cote a doublé. Devant un tel engouement, nombre de pièces proposées à la vente ne cesse de croître : +20% en 2005 et +18% en 2006. La position de leader de Pablo Picasso aurait pu être encore plus écrasante si le Portrait de Angel Fernández de Soto, une œuvre peinte en 1903, en pleine période bleue, acquise 26,5 millions de $ en 1995, proposée 40 – 60 millions de $ n´avait été retiré de la vente in extremis. On attendait près de 60 millions de $ pour cette toile historique de Picasso. Acquise 26,5 millions de $ chez Sotheby´s NY (1995) par Lloyd Webbern, l´œuvre a été retirée de la vente de novembre 2006 au dernier moment devant les contestations de Julius H Schoeps qui affirme que son grand oncle, Paul von Mendhelsshohn- Bartholdy, en a été spolié sous le régime nazi.

2 - Andy WARHOL : $ 199,392,442

En se maintenant pour la troisième année consécutive sur la deuxième marche du podium, Andy Warhol confirme son statut de star incontestable des ventes new-yorkaises "contemporary art". D'ailleurs, pas moins de 43 de ses œuvres ont dépassé le seuil du million de dollars en 2006, soit 8 de plus que Pablo Picasso. Le produit de ses ventes a ainsi encore progressé de +118% en 2006 ! La star du pop art poursuit son incessante ascension dans le panthéon des artistes les plus chers du marché. Sa production a encore été valorisée de +36% en 2006, engendrant une appréciation de +382% sur dix ans. Face à cette inflation et une demande croissante, nombreux sont les collectionneurs tentés de vendre. Aussi, pas moins de 788 lots ont trouvé preneur cette année, contre 560 en 2002. Désormais, les toiles maîtresses se négocient plus de 10 millions de dollars. Aussi, Liz , un portrait de Liz Taylor d´un mètre de côté, issu d´une série de 13 toiles réalisées en 1963, s´est arraché 11,25 millions de $ le 10 mai 2006. En novembre, pas moins de 3 œuvres ont dépassé le seuil de 10 millions de $ : Orange Marilyn (14,5 millions de $), Sixteen Jackies (14 millions de $) et Mao (15,5 millions de $). Hors frais, le record de l´artiste reste depuis 1998 l´apanage d´une autre icône américaine du grand écran, Marilyn Monroe avec Orange Marilyn (15,75 millions de $).

3 - Gustav KLIMT :$ 175,143,589

Traditionnellement, une cinquantaine de dessins et aquarelles de Gustav KLIMT changent de main annuellement aux enchères, soit 85% de ses lots. Le collectionneur doit débourser généralement entre 15 000 et 30 000 dollars pour une belle feuille. Par contre, il ne passe que 2 ou 3 tableaux par an en ventes publiques, de sorte que l´artiste ne s´est hissé qu´une seule fois dans le TOP10, en 1997, grâce à la vente de Schloss Kammer am Attersee II (1909) adjugée 13,2 millions de £ le 9 octobre 1997 chez Sotheby´s à Londres. Cette année, la donne était tout autre. Quatre toiles majeures Gustav KLIMT présentées chez Christie´s le 8 novembre ont rapporté quelques 192 millions de dollars, avec une enchère haute de 78,5 millions de dollars (87,9 millions de $ avec frais) pour Portrait d'Adele Bloch-Bauer II. Ces tableaux, confisqués par les nazis à la famille Bloch-Bauer, avait été récemment restitués par l´Autriche à l'héritière des propriétaires. Une cinquième toile, Portrait d'Adele Bloch-Bauer I, avait été vendue en juin au cours d´une transaction privée pour 135 millions de $. Fruit de ces exceptionnels résultats la cote de Gustave Klimt a progressé de +46% en 2006.

4 - Willem KOONING de : $ 107,373,446

Les artistes de l'Ecole de New York tels Willem de KOONING, Mark ROTHKO, Arshile GORKY, Franz KLINE, Robert MOTHERWELL ont le vent en poupe; logiquement, le plus coté des expressionnistes abstraits se hisse dans le Top 10. Il a établi son nouveau record le 15 novembre 2006, avec Untitled XXV, arraché pour 24,2 millions de dollars au marteau (Christie´s, NY), pulvérisant son précédent record de 18 millions de dollars établi en 1989 pour Interchange (1955). Lors des dernières ventes d´automne, la maison Christie´s n´a dispersé pas moins de 12 œuvres signées de Kooning, dont des huiles de la fin des années 50 et 60 accessibles entre 150 000 et 250 000 € (16 novembre, NY). Déjà le 10 mai, Untitled XVI, une imposante toile de 2 mètres de large réalisée en 1975 s'était envolée à 14 millions de $, au double des estimations. Depuis 2003, son indice des prix a progressé de +170%. A l´image de cette hausse, Untitled XVIII, une toile de 1986 qui était ravalée en 2004 pour une estimation basse de 1,5 millions de $ a finalement trouvé preneur pour 3 millions de dollars en novembre 2006 !

5 - Amedeo MODIGLIANI : $ 90,713,845

Artiste précoce, mort en 1920 avant d´atteindre la quarantaine, Amedeo Modigliani connaît un immense succès avec ses portraits étirés sur fonds neutres et ses nus horizontaux. Mais ses chefs-d´œuvre restent rares en ventes publiques et le nombre de transactions d´œuvres de Modigliani est généralement réduit (25 à 50 œuvres par an, toutes disciplines confondues). Cependant, en 2006, de nombreux collectionneurs, peut-être portés par le doublement de la cote de l´artiste en 10 ans, n´ont pas hésité a mettre sur le marché des pièces historiques. Pas moins de 3 œuvres ont dépassé le seuil des 10 millions de $. Parmi les plus grands rendez-vous de l´année soulignons la vente chez Sotheby´s London par Marvin Schein de Jeanne Hébuterne (au chapeau) (1919) qui trouva preneur pour 14,6 million de £ (27 million de $). L´œuvre avait été acquise 9 ans plus tôt 8,7 millions de $. Mais cette plus-value reste anecdotique en comparaison de celle décrochée avec Le fils du concierge, une toile de 1918 acquise 5 millions de $ le 14 mai 1997 chez Christie´s, qui a été revendue 27,75 millions de $ en novembre 2004.

6 - Marc CHAGALL : $ 89,038,897

Grâce à un impressionnant volume de ventes (938 lots négociés en ventes publiques), Marc Chagall se maintient à la sixième place. Son produit des ventes a plus que doublé notamment grâce à de très beaux résultats enregistrés lors de la vente d'art moderne orchestrée le 16 juin chez Kornfeld (Bern) et articulée autour de la dispersion d'une collection de 55 pièces provenant directement d'Ida Chagall, la fille de l'artiste. Même une pièce tardive telle que Le Songe (1984), estimée 1 000 000 CHF s'est arrachée 2 450 000 CHF (environ 1,6 millions d'euros).

7 - Egon SCHIELE : $ 79,081,455

Bien que mort à l´âge de 28 ans, l´artiste de la Sécession viennoise s´est imposé comme une figure majeure de l´histoire de l´art et du marché. En quelques années, il est parvenu a créer plus de 3 200 œuvres. Près de 60% de celles qui sont proposées aux enchères sont des dessins et aquarelles dont 20% sont désormais adjugés plus de 400 000 $… et dont la cote ne cesse de progresser (+ 152% entre 1997 et 2006). Ses toiles sont bien plus rares. Il en est passé en ventes moins de 50 en 20 ans… Le plus beau résultat de l´artiste fut signé par un tableau double face de 1915, Einzelne Häuser (Häuser mit Bergen) - Monk I (fragment, verso), estimé 20 – 30 millions de $, l´œuvre est partie à l´estimation basse le 8 novembre 2006. Quelques mois auparavant, l´artiste avait décroché un record de 10,5 millions de £ (19,4 millions de $) pour Herbstsonne chez Christie´s London (juin).

8 - Paul GAUGUIN : $ 62,312,914

Paul Gauguin est le seul peintre actif au 19e siècle du classement. Ni Claude Monet, ni Auguste Renoir, pourtant habitués aux premières places n´y figure. Par ailleurs, il est même surprenant que Paul Gauguin parvienne à se hisser dans le TOP 10 car cette année 2006 fut une suite de rendez-vous en demi-teinte. En janvier, à Londres, Deux femmes - La chevelure fleurie est partie tout juste à son estimation basse de 11 millions de $. L'homme à la hache, une composition de période Tahitienne attendue entre 35 et 45 millions de $ n´a trouvée preneur qu´à 36 millions de $ lors de la fabuleuse vente Christie´s du 8 novembre 2006. En mai, Vase de fleurs et gourde, une œuvre de 1886 a changé de main pour 4 millions de dollars, alors qu´elle était estimée 7 – 10 millions de dollars.

9 - Henri MATISSE : $ 59,723,249

Sotheby´s a dispersé un grand nu de Henri MATISSE pour 16,5 millions de $, un record pour l´artiste. L´œuvre de 1927, large de 92 cm, avait été estimée 12 – 15 millions de $. Avec Jeune Fille au Anémones sur Fond Violet, adjugée 4,6 millions d´€ chez Christie´s Paris le 1er décembre 2006, il détient la plus belle enchère du marteau français. Son indice des prix affiche une progression de +65% en 2006 et un taux d´invendus de 29%, de sorte que le produit des ventes d´Henri Matisse flirte avec les 60 millions de $. Mais c´est nettement en dessous des niveaux déjà atteints par l´ami de Picasso, notamment en 2000 et 2001, période durant laquelle il s´était emparé de la 3e marche du podium avec des produits de ventes de 55 et 78 millions de dollars.

10 - Roy LICHTENSTEIN : $ 59,670,946

Classé 11e en 2005, Lichtenstein, l´autre star du pop art américain, gagne sa place dans le TOP 10 avec une superbe enchère de 14 millions de $ pour Sinking sun (1964), soit tout juste 500 000 $ en dessous de son record détenu par In the Car, une toile de 1963, adjugée 14,5 millions de dollars chez Christie´s NY le 8 novembre 2005. Son indice des prix, stable sur 2006, affiche une progression de +334% depuis 1998. Son volume de transaction ne cesse de progresser : depuis 2002, le nombre d´œuvres de Lichtenstein échangées en ventes publiques est passé de 144 à 375. Malgré une offre abondante, l´engouement est tel que 81% des lots présentés trouvent preneurs. A l´image de cette frénésie, Still Life with Lamp, une large toile de 1976 achetée 300 000 $ chez Christie´s NY en 1996 a été revendue 2,7 millions de $ en 2006 chez Sotheby´s.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home