Tuesday, April 17, 2007

Les leaders du marché de l´art contemporain aux enchères belges

Les leaders du marché de l´art contemporain aux enchères belges


artlover608

En avril, à Bruxelles accueille l´un des grands rendez-vous en matière d´art contemporain : Artbrussels. Pour sa 25e édition, cette foire d´art contemporain belge regroupe 123 galeries, près de 2000 œuvres et reçoit 30 000 visiteurs. Afin de présenter une vision des plus actuelles et novatrices, certaines galeries regroupées dans la zone First Call ont été sélectionnées par un comité de collectionneurs afin de donner davantage de visibilité à un certain nombre de galeries prometteuses ; 38 autres galleries sont regroupées dans Young Talent afin de mettre en exergue le caractère jeune et novateur d´Artbrussels.

Aux enchères belges, le marché de l´art contemporain est bien moins dynamique. Il ne représente que 1,2% du produits de ventes des enchères belges sur 10 ans. Les noms qui ressortent : Jan Fabre, Robert Combas, Philippe Vandenberg ou encre Christian Silvain.

Avec 114 000 euros de produit de ventes sur 10 ans, Jan Fabre est sans contexte l´artiste phare du marché contemporain belges. Seules 11 sculptures ont été dispersées en ventes publiques, la dernière, "Flemish Warrior (guerrier flamand)" est constituée d´une armure métallique d´où émerge une forme animale recouverte d´une multitude de scarabées. Dispersée par la maison de ventes belge De Vuyst, elle changeait de main en 2005 pour 17 000 € établissant la plus haute adjudication de l´artiste. Quatre ans plus tôt, la même maison de ventes soumettait une œuvre similaire aux enchères : intitulée "Le chapelet du guerrier" et constituée d´une armure et des mêmes insectes, l´œuvre décrochait à l´époque 500 000 francs belges, soit près de 12 400 €. Ces deux guerriers demeurent, jusqu´à présent, les deux sculptures les plus imposantes de Fabre soumises aux enchères.

Face à la pénurie de sculptures en 2006, l´amateur pouvait se consoler avec des œuvres en deux dimensions comme les deux petits "Projekt voor nachtelijk grondgebied" (19x12 cm) réalisés en 1979 qui partaient pour 400 € chacun le 25 avr. 2006 chez Campo à Antwerpen. Plus récemment, De Vuyst dispersait un ensemble de 6 dessins de 1978 mêlant crayon et sang, "My blood, my body, my landscape" qui fut enlevé pour 12 000 € le 09 décembre dernier à Lokeren.

Leader en France, Robert Combas est le deuxième artiste contemporain du marché des ventes publiques belges de ces dix dernières années ; il doit notamment son excellent positionnement à deux galeries qui le représentent en Belgique : la galerie Guy Pieters (Knokke) et la galerie Dewart (Bruxelles). La cote de Robert Combas est en pleine progression : +147% depuis 1996. Malgré tout, l´artiste français n´a pas en Belgique autant de succès qu´à Paris. Les trois dernière toiles présentées le 10 mars 2007 chez De Vuyst n´ont pas trouvé preneur. En 2006, seule une Chaise peinte de 1993 a changé de main en Belgique, pour 1 600 euros.

Régulièrement présenté en salles de ventes belges, avec 19 adjudications sur 10 ans, Philippe Vandenberg occupe la 5e place du classement par produit de ventes. En mars dernier, il a décroché une enchère record de 6 500 euros avec "Compositie", une toile de plus de 2 mètres de large, chez De Vuyst. Les artistes contemporains les plus souvent vendus aux enchères belges sont Christian Silvain (61 lots vendus en 10 ans) et Jan Vanriet (80 enchères en 10 ans).

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home