Wednesday, May 23, 2007

Christie's confirme sa position dominante en matière d'art contemporain

Christie's confirme sa position dominante en matière d'art contemporain


artlover6582588898878

Les ventes publiques new-yorkaises d'art contemporain vibrent non plus à coup de centaines de milliers de dollars, mais de millions de dollars. Au firmament des vacations de mai, une œuvre de Mark ROTHKO a été adjugée 65 millions de dollars, devenant l´œuvre post-war la plus chère du marché. Désormais pour Sotheby's et Christie's les vacations d'art contemporain affichent des produits de ventes supérieurs à celles "Impressionist & Modern Art". En 138 lots, les 15 et 16 mai ont engendré, tous frais compris, 639'528´400 millions de dollars, contre 515'012´000 millions de dollars sur 123 lots une semaine auparavant avec les ventes "Impressionist & Modern Art".

Christie´s a eu l´occasion de prouver une nouvelle fois qu´elle domine les ventes d´art contemporain. Les coups de marteau donnés à l´occasion de sa vente du soir du 16 mai 2007 résonneront longtemps encore. S´élevant à 384´654'400 dollars frais compris, il s'agit du meilleur produit des ventes d'art contemporain enregistré à ce jour. Précisons encore qu´il constitue le deuxième meilleur résultat jamais atteint en ventes aux enchères, Christie´s détenant elle-même la première place avec sa vente ventes "Impressionist & Modern Art" du 8 novembre dernier, qui lui rapportait 491'472'000 dollars, frais compris. Par ailleurs, la maison de vente est parvenue à réaliser 26 nouveaux records. Jusqu´alors détenu par son Mao depuis novembre dernier, Andy WARHOL a vu son meilleur prix quadrupler avec l´adjudication de Green Car Crash pour 64 millions de dollars. Autre record que celui de Damien HIRST dont le Lullaby Winter, créé en 2002, partait pour 6'600'000 dollars. Plusieurs œuvres faisaient monter les enchères à un rythme effréné. Ainsi, Mark ROTHKO obtenait son deuxième meilleur prix avec son Untitled de 1954 frappé à 24 millions de dollars. Celui crée en 1961 partait quant à lui pour 20 millions de dollars. Willem KOONING de enfin livrait son Untitled I pour lequel le marteau tombait sous le coup des 17'000'000 de dollars.

Bien qu´inférieur au résultat obtenu par sa concurrente, la vente de Sotheby´s ne peut pour autant être qualifiée d´accessoire. Le 15 mai, elle comptabilisait, frais compris, pas moins de 254'874'000 dollars. Mark ROTHKO trouvait ainsi meilleur preneur chez elle et signait par là même son nouveau record. Son White Center, crée en 1950, trouvait preneur à 65 millions de dollars. En novembre 2006 déjà, Sotheby´s permettait à Francis BACON de dépasser la barre des 10 millions de dollars en adjugeant sa Version No.2 of Lying Figure with Hypodermic Syringe pour plus de 13 millions de dollars. Trois mois plus tard, sa concurrente lui arrachait le titre en obtenant près du double, frappant 24'632'500 dollars sur Study for Portrait II. Sotheby´s espérait certes plus de 30 millions de $ pour l´étude d´Innoncent X, elle en aura finalement obtenu 47 millions le 15 mai dernier. Pour ne faire que les citer, les trois autres records de la vente ont été obtenus par Jean-Michel BASQUIAT dont le Untitled datant de 1981 est parti pour 13 millions de dollars, Robert RAUSCHENBERG dont Photograph a entendu le marteau frapper sur 9 millions 5 et enfin Tom WESSELMANN dont le Smocker n 17 aura été adjugé à 5,2 millions.

En 2006, les deux rivales obtenaient près de 660 millions de dollars au terme de ces ventes de mai new yorkaises. Cette année, les acheteurs ont déboursé plus d´un milliard de dollars sur ces dernières. Les ventes de mai des années à venir vont très certainement confirmer la position des deux maisons.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home