Saturday, December 01, 2007

L´art moderne Suisse

L´art moderne Suisse


artlover6554498888

Outre l´attrait de leurs œuvres à l´international, Giacometti, Hodler et Paul Klee, les trois artistes suisses les plus coté du marché, s´imposent d´abord sur leur territoire.

Dopé aux enchères millionnaires (64 au total), Alberto Giacometti est le plus international: il doit 90% de son produit des ventes aux pays anglo-saxons… tandis que Suisse et France se disputent le reste. Des restes alléchants tout de même puisque ses œuvres vendues entre 2000 et 2006 dégagèrent pas moins de 154 millions d´euros de produit des ventes! Le marché de Paul Klee trouve aussi un écho international très favorable, notamment en Allemagne et en Suisse ou 40% des œuvres sont échangées. C´est le marché anglo-saxon cependant qui présente les plus belles pièces: pas une enchère millionnaire n´a été signée en-dehors de Londres et New-York.

Les auctioneers anglo-saxons installés en Suisse ont choisi Zurich pour centre névralgique : les pièces maîtresses de Hodler, Anker ou Vallotton y transitent et atteignent des sommets. Les collectionneurs se disputent âprement les toiles de l´époque Nabis de Félix Vallotton alors qu´il travaillait auprès de Vuillard, Bonnard et Sérusier. Une scène de plage aux formes synthétiques et aux aplats colorés typiques de cette période détient depuis 7 ans son enchère record à 2,5 millions de francs suisses (1,38 millions de dollars, Christie's, Zurich). Pour autant, les prix de la moitié de ses œuvres soumises à enchères, des dessins surtout, sont raisonnablement accessibles pour moins de 3 000 dollars.

Après Böcklin et avant Vallotton, Ferdinand Hodler incarne le renouveau de la peinture suisse à travers 2 200 œuvres répertoriées. En octobre dernier, tandis que le Musée d´Orsay de Paris préparait la rétrospective Hodler (ouverte du 13 nov. 2007 au 3 fév. 2008), Sotheby´s dévoilait un chef-d´œuvre de l´artiste réalisé en 1916 et resté en main privée depuis.

La toile, intitulée Les Dents-du Midi était promise à un nouveau record censé déclasser le Léman vu de Saint-Prex adjugé 9,7 millions de francs suisses en juin dernier (près de 7,9 millions de dollars, Der Genfersee von Saint-Prex aus). Malgré une abondante médiatisation, elle n´a pas trouvé d´acquéreur le 27 novembre à Zurich. Les enchérisseurs ne s´aventurèrent pas à 5 millions alors qu´on en espérait plus de 10 millions de francs suisses…
Le même jour, les amateurs de modernité suisse dopèrent les œuvres d´Albert Anker, notamment un portrait de jeune fille qui tripla son estimation haute pour un nouveau record à 1,1 million de francs suisses (près de 1 millions de dollars). Trois ans auparavant, un portrait de qualité similaire était accessible au cinquième de ce montant (220 000 francs suisses, Bildnis eines Mädchens, Koller Zurich).

Ces succès sont bénéfiques pour des artistes plus confidentiels qui dérochent de plus en plus promptement des enchères à plus de 100 000 dollars à Zurich. Par exemple, les suisses Ernest Bieler et Alice Bailly cumulent une vingtaine d´adjudications supérieures à ce seuil en 7 ans : la moitié furent signées en 2007 !

Parmi les autres piliers de l´art moderne venu de Suisse, le marché de Sophie Taeuber-Arp est particulièrement contracté. Pas une peinture de l´artiste ne fut présentée en salle de vente depuis 2004. La dernière, une abstraction géométrique intitulée Six espaces distincts, fut vendue 165 000 euros… en Finlande (chez Hagelstam). Un an plus tôt, Calmels-Cohen

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home