Friday, February 09, 2007

Quoi de neuf?

Le marché de l´art français reprend des couleurs en 2006


artlover 308

Ecartée de la croissance du marché de l´art en 2002 – 2004, la France s´épanouit enfin. Le produit des ventes a progressé de +42% cette année pour atteindre 330 millions d´euros, avec en parallèle une hausse du volume des ventes de +14%. Les prix ont augmenté de 9% sur douze mois, mais restent toujours à 40% en deçà de la valorisation de 1990.

Mais malgré ces très bons résultats, la France continue à perdre des parts de marché devant la montée de la Chine et le poids des prestigieuses ventes new-yorkaises de Sotheby´s et Christie´s. Elle ne détient plus que 6,5% du produit des ventes mondiales. La pression internationale est des plus forte car en la seule vente « Impressionist & Modern Art » du 8 novembre dernier, en 78 lots, Christie´s a réalisé 491 millions de $ de chiffre d´affaires (385 millions d´€), soit plus que toutes les vacations françaises de Fine Art réunies. En Chine, lors de ses deux ventes d´art du 22 et 23 novembre 2006, China Guardian a enregistré l´équivalent de 31,5 millions d´euros de chiffres d´affaires en Fine Art, soit plus que la vente d´art moderne et impressionniste de Christie´s Paris du 1 décembre, au cours de laquelle a été signé le plus important produit de ventes en France depuis 8 ans. La seconde plus importante vente française de l´année revient à la maison Claude Aguttes, dont la vacation « Tableaux Impressionnistes et Modernes, Art Contemporain, Photographies » du 20 décembre a rapporté 13,6 millions d´€ (hors frais), avec une enchère haute de 3,6 millions d´€ pour Homard et chat sur la plage, une toile de Pablo PICASSO.

A Paris, en 2006, 13 enchères de Fine Art ont atteint le million d´euros, contre 3 en 2005. La plus élevée revient à une toile d'Henri MATISSE, Jeune Fille au Anémones sur Fond Violet, adjugée 4,6 millions d´€ chez Christie´s le 1er décembre. Plusieurs de ces résultats exceptionnels sont directement issus de l´émulation américaine, à l´image du record de 2,25 millions d´€ pour la toile de Joan MITCHELL dispersée chez Artcurial le 28 octobre 2006, ou encore des 1 ,9 millions d´€ pour Eiffel Tower, une œuvre de collaboration entre Andy WARHOL et Jean-Michel BASQUIAT vendue le 17 mai chez Tajan. De très bons résultats ont été obtenus au cours des ventes d´art contemporain, ce segment étant usuellement très porteur en période de croissance. Parmi les plus exceptionnels résultats, notons les 1,06 millions d´euros décrochés par Pierre SOULAGES en juillet chez Sotheby´s Paris pour une toile de 1959 estimée 300 000 – 400 000 €, emportée par un collectionneur français sur un américain. De même, un inattendu coup de marteau à 250 000 € est tombé pour une œuvre monumentale de Hervé TELEMAQUE estimée 40 000 – 60 000 € chez Christie´s. Côté photo, BRASSAï a signé son record le 3 octobre dernier pour un seul cliché intitulé Pavés (1931), vendu 85 000 € par Million & Associés.

0 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home